Sommaire
  1. Cinéfamilles
  2. Ciné-club de la Maison de la Laïcité

Ciné-club de la Maison de la Laïcité

Un film par mois pour un "laï-ciné" qui rappelle les valeurs de la laïcité :
respect, tolérance et questionnement.

"La Belle Époquede Nicolas Bedos
06 septembre - 17h


Une comédie caustique et drôle, empreinte de nostalgie

Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour...

Dans cette comédie romantique et satirique, Nicolas Bedos s’interroge sur l’usure du couple ; sur l’impérieuse nécessité de se réinventer en permanence pour nourrir une relation ; sur le mirage de la nostalgie, le fameux "C’était mieux avant". Et surtout, il réussit un équilibre subtil entre réflexion et légèreté, entre émotion et humour.
Un film brillant, riche, jouissif et doté d’un casting cinq étoiles.

Bande annonce

Distribution : Daniel Auteuil, Guillaume Canet, Doria Tillier
France, 2019
Durée : 1h56

Date : 06/09/2020 à 17h
Prix : 5,00 €

Infos : 085/31 47 33 – hombleu_collings@outlook.be

En partenariat avec le Centre culturel d’Amay


"Lola vers la merde Laurent Micheli
27 septembre - 17h


Lola vers... le père

Alors que Lola, jeune fille transgenre de 18 ans, apprend qu’elle va enfin pouvoir se faire opérer, sa mère décède. Afin de respecter ses dernières volontés, Lola et son père, qui ne se sont pas vus depuis deux ans et que tout oppose, sont obligés de se rendre ensemble jusqu’à la côte belge. En chemin, ils réaliseront que l’issue du voyage n’est peut-être pas celle à laquelle ils s’attendaient.

Dans une mise en scène inspirée, le long métrage de Laurent Micheli expose le complexe phénomène de la transidentité avec autant de sensibilité pour le point de vue de la personne concernée que pour son entourage, en l’occurrence un père incapable de faire le deuil du fils qu’il a eu.
Aussi rugueuse que fragile, Mya Bollaers, actrice transgenre dont c’est le tout premier rôle, apporte une tonalité décalée face à Benoît Magimel, à fleur de peau sous ses dehors virils, dans un duo qui fonctionne magnifiquement.
Bande annonce

Distribution : Mya Bollaers, Benoît Magimel, Els Deceukelier
Belgique, France, 2019
Durée : 1h30

Date : 27/10/2020 à 17h
Prix : gratuit

Infos : 085/31 47 33 – hombleu_collings@outlook.be

En partenariat avec le Centre culturel d’Amay


"Tel Aviv on Firede Sameh Zoabi
25 octobre - 17h


L'humour comme arme de paix

Salam, 30 ans, vit à Jérusalem. Il est Palestinien et stagiaire sur le tournage de la série arabe à succès "Tel Aviv on Fire !" Tous les matins, il traverse le même check-point pour aller travailler à Ramallah.  Un jour, Salam se fait arrêter par un officier israélien Assi, fan de la série, et pour s’en sortir, il prétend en être le scénariste officiel. Pris à son propre piège, Salam va se voir imposer par Assi un nouveau scénario. Évidemment, rien ne se passera comme prévu...

Marqué par son habituel mélange d’humour surréaliste et de trivialité. Sameh Zoabi plonge d’emblée le spectateur dans le bain d’une farce burlesque. Ce cinéaste palestinien de nationalité israélienne pratique un humour très politique pour décrire l’absurdité d’un conflit israélo-palestinien sans issue.
Bande annonce

Réalisation : Sameh Zoabi (luxembourgeois, israélien, belge, 2019)
Distribution : Kais Nashif, Lubna Azabal, Yaniv Biton
Durée : 1h41

Date : 25/10/2020 à 17h
Prix : 5,00 €
Infos : 085/31 47 33 – 
hombleu_collings@outlook.be

En partenariat avec le Centre culturel d’Amay


Page 2 sur 2Suivant