Journée internationale
de lutte contre la violence faite aux femmes

"Sans frapper" d'Alexe Poukine
25/11/2020 à 18h30



déconstruire nos représentations du viol

Ada, 19 ans, accepte d'aller dîner chez un garçon qu’elle connaît. Tout va très vite, elle ne se défend pas. Son corps est meurtri, son esprit diffracté. Le récit d’Ada se mélange à ceux d’autres, tous différents et pourtant semblables. La même sale histoire, insensée et banale, vue sous différents angles.

Entrelaçant les êtres et les mots, les expériences et la douleur, Sans frapper bouleverse par la sincérité qu’il parvient à manifester, avec grande force et sensibilité.

"L'une des raisons qui m'a poussé à réaliser ce film est la certitude que l'histoire d'Ada n'était pas une simple catastrophe personnelle, mais qu'elle faisait partie d'un phénomène sociétal d'une grande ampleur."  (Alexe Poukine)
Extrait

Réalisation : Alexe Poukine
France-Belgique, 2019
Date : 25 novembre à 18h30
Durée : 1h25

Prix : 5,00 € (pour les deux films)
Infos et réservations : 085/31 24 46 - info@ccamay.be
1 femme sur 10 a été violée ou le sera au cours de sa vie
7 % se font et/ou se sont fait agresser/abuser sexuellement par un adulte alors qu’elles étaient encore mineure
Dans 80 % des cas, l’agresseur est connu de la victime, et un tiers des viols a lieu au sein du couple
67 % des viols ont lieu au domicile de la victime ou de l’agresseur
49 % des viols sont commis sans aucune violence physique
2 femmes sur 6 victimes de violences sexuelles graves n’ont jamais entrepris la moindre démarche,

même celle de s’en confier à une connaissance

Source – Amnesty International – Enquête menée en Belgique en 2014 auprès de 2000 Belges

"Woman" d’Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand
25/11/2020 à 20h15



La parole des femmes comme vous ne l’avez jamais entendue

Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand nous proposent un montage époustouflant de témoignages et de belles images issus de 50 pays différents. Leur réalisation, qui donne la parole à 2.000 femmes d'origines, langues, religions, convictions et parcours différents, livre un état des lieux émouvant, parfois drôle et souvent implacable de leur condition.
Portées par des images sublimes, ce documentaire souligne la force intérieure des femmes et leur capacité à changer le monde, en dépit des multiples difficultés auxquelles elles sont confrontées.

Plus d'infos

Réalisation : Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand
France, 2020
Date : 25 novembre à 20h15
Durée : 1h48

Prix : 5,00 € (pour les deux films)
Infos et réservations : 085/31 24 46 - 
info@ccamay.be
Une femme sur 3 subit des violences au cours de sa vie 
Les femmes investissent 90% de leur revenu dans la famille
Moins de 10% des pays sont dirigés par une femme
Les femmes représentent 70% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté
Page 3 sur 4